:

 

 p1010986

 Jésus sur la Croix... Eglise Saint-Hilaire Halluin -  Janvier 2011.

(Photo DD 12018  n° p1010986)

 

« Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite :

Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois.

Et en y réfléchissant, il pleurait. »(McXIV,72). 

 

P1430700

Au Cimetière d'Halluin : Représentation de La Pietà de Michel-Ange.... 

ou le thème biblique de la "Vierge Marie douloureuse" (Mater dolorosa en latin ou Pietà),

tenant sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix

avant sa Mise au tombeau, sa Résurrection et son Ascension. 

(DD 29413  n° P1430700)

pietamiche

 ... de la basilique Saint Pierre du Vatican à Rome,

(ci-dessus) l'originale fut sculptée en 1498 et 1499.

(X DD 29229  n° Pie)

 

p1060027

Ancienne entrée principale - Cimetière Halluin - Eté 2012.

(Photo DD 14067  n° p1060027)  

 p1090650

Partie la plus ancienne du Cimetière d'Halluin - Octobre 2012.

(Photo DD 14142  n° p1090650)

 

Explications sur les pierres tombales... 

P1430782

L'une des plus anciennes croix (inscription O Crux Ave)

 du Cimetière d'Halluin - Octobre 2012.

(Photo DD 29392  n° P1430782)

 

La croix : ce n'est qu'à la veille de la Révolution française que la croix orne les tombes individuellement. Avant cette époque, on trouvait une croix au milieu du cimetière, pour protéger des mauvais esprits. On lit fréquemment sur les sépultures O Crux Ave -Spes Unica : une épitaphe religieuse très forte, "Salut ô croix, ultime espérance".

 p1090649

Croix inscription IHS.

(Photo DD 14143  n° p1090649)

 

De nos jours, nous trouvons fréquemment l'acronyme « INRI » et le signe « IHS » sur les croix chrétiennes. Ceux-ci signifient respectivement « Iesus Nazarenus Rex Iudæorum » « Jésus de Nazareth, Roi des Juifs » – et « Iesus Hominum Saluator » – « Jésus, sauveur des hommes ». 

p1040369

 Croix inscription INRI.

(Photo DD 14156  n° p1040369) 

 

Sur certaines chapelles notamment, on retrouve les trois vertus théologales : La foi : se retrouve dans la croix, sur laquelle est mort le Christ. L'espérance : est symbolisée par l'ancre. Une ancre que l'on jette d'un bateau à l'abri des tourments de la mer, avec l'espoir d'y trouver un lieu calme et reposant. Son côté massif évoque aussi la fermeté de l'esprit. La charité : symbolisée par le coeur ardent cher aux Jésuites.

Le style à la mode depuis le milieu du XIXe siècle est le style néo-gothique : Les chapelles doivent ressembler à de petites églises et se finir en forme d'ogive, pointées vers le ciel. On pense alor que c'est le style qui représente le mieux l'élévation de l'âme au paradis.  

P1010462

Sépulture de Pierre Defretin (1845- 1922) Ancien Mairie d'Halluin. 

(Photo DD 22703  n° P1010462)

p1090640

 Cimetière d'Halluin (entrée côté rue Pasteur) - Octobre 2012.

(Photo DD 14151  n° p1090640)  

 

L'Alpha et l'Oméga : épitaphe religieuse "Je suis le commencement et la fin". En France, la Première Guerre mondiale mettra fin à l'usage de graver des épitaphes religieuses. Dans certaines villes, cette coutume perdure jusque dans les années soixante. 

Le casque de Poilu : le défunt est mort au front. Les quenouilles : elles évoquent les métiers du textile. L'urne : symbole laïc. La colonne : symbole du libre-penseur. Le sablier : le temps qui s'écoule. Le sablier ailé : le temps qui s'envole. Les flambeaux renversés : la flamme va s'éteindre, symbole de la mort. Les flambeaux à l'endroit, flamme au vent : symbole d'éternité. 

La poignée de main : symbolise la fraternité (Francs-maçons), la foi (catholique), l'alliance (laïc). RIP : resquecat in pace, il repose en paix. DOM : Deo optimo maximo, qu'il plaise au Dieu très bon, très grand. Les pattes de lion : symbole du courage et de la force.

p1090642

(Photo DD 14149  n° p1090642)

 

Ange veillant sur une tombe : un enfant doit y reposer, s'appuyant sur un crâne : symbole de la vanité. Certains anges tiennent dans une main une rose, la rose de Jéricho qui renaît quand on la jette dans l'eau : la vie ne s'arrête pas à la mort physique, elle continue dans l'au delà. De telles sculptures sont fréquentes dans les allées du cimetière parisien du Père-Lachaise.

p1090655

(Photo DD 14137  n° p1090655)    

 P1430783

Très ancienne croix halluinoise.

(Photo DD 29431  n° P1430783) 

 

La couronne de Lauriers : elle symbolise la victoire, elle représente les vertus militaires et l’héroïsme.

Le rameau de chêne : il est le symbole universel de la force, de la puissance, de la majesté, de la longévité et de la résistance. Symbole des vertus civiles.

Le rameau d'olivier : il est le symbole de paix et de Gloire. Dans l'antiquité, il était un emblème de fécondité. 

P1090699

Au 1er plan : Sépulture du Docteur Pierchon (nom donné à une rue halluinoise).

(Photo DD 18842  n° P1090699) 

p1090654

La partie la plus ancienne du cimetière (entrée rue Pasteur).

(Photo DD 14138  n° p1090654)

 

Une colonne brisée (appelée aussi colonne tronquée), symbole de la jeunesse fauchée, l'âge d'un défunt devait se situer entre 15 et 30 ans. La présence du chêne et du gland évoque un niveau culturel relativement élevé ainsi qu'une résistance à la vie. Une boule symbolise l'éternité.

p1090651

 Ancienne allée principale - Cimetière Halluin - Octobre 2012.

(Photo DD 14141  n° p1090651)  

p1020114

(Photo DD 14153  n° p1020114)  

 

Sur certains monuments on retrouve aussi une pleureuse baptisée mélancolie... Une représentation artistique qui colle parfaitement à ce XIXe siècle des romantiques. Mais cette représentation d'une épouse qui pleure son mari est aussi symptomatique de la place tenue par la femme dans la société d'alors. Elle ne peut que pleurer la disparition du chef de famille. "La femme n'est jamais le motif premier d'une tombe, elle n'apparaît que comme une décoration". Traduction du rôle qui était le sien il y a cent ans.

 p1090648

(Photo DD 14144  n° p1090648)  

 p1090830

Allée cimetière : sortie rue des Frères Martel Halluin...

(Photo DD 14197  n° p1090830)

P1090772

... en Novembre 2012.

(Photo DD 18868  n° P1090772)

 p1090653

(Photo DD 14139  n° p1090653)   

 p1090644

(Photo DD 14147  n° p1090644)  

 p1090643

Anciennes sépultures du Cimetière d'Halluin - Octobre 2012.

(Photo DD 14148  n° p1090643) 

 

Voir aussi... cliquez ci-dessous :

Eglise Notre-Dame des Fièvres - Juillet 2015 (Croix et Coq restaurés... nouveau Paratonnerre 1/2).

Eglise Notre-Dame des Fièvres - Juillet 2015 (Croix et Coq restaurés... nouveau Paratonnerre 2/2)

Eglise Notre-Dame des Fièvres - Mai 2015 (Démontage Croix - Paratonnerre).

Eglise Saint-Hilaire Halluin - Septembre 2013 (Hauteur des clochers halluinois...). 

Eglise Notre-Dame des Fièvres (Croix - "INRI" en 2012).

Eglise Saint-Hilaire (Croix et Statue de Jésus-Christ - 2011).

Eglise Saint-Hilaire (Ancienne croix du clocher - 2011).

Le Cimetière Halluin (Sépulture des Curés Historique - 2011).

Les Trois Clochers de la Paroisse Notre-Dame de la Lys (2009-2010-2011).

Cimetière Halluin (Croix Sépulture des Curés - 2009).

Eglise Saint-Hilaire (Le Calvaire en 2004).

Eglise Saint-Alphonse (Vitrail Calvaire - 2003).

Eglise Saint-Hilaire Halluin (Vitraux 2001 - 2002).

 Eglise Saint-Hilaire (Croix et Coq - 1997 et 2000). 

Eglise Saint-Hilaire - Réfection du Clocher (Août 1990).  

31/10/2012 - 1/11/2013 - 13/4/2017

Commentaire et Photos : Daniel Delafosse