:

Tennis de table

 

img698

Une petite partie du public halluinois, salle du Cercle Saint-Joseph.

Dimanche 10 Octobre 1965.

(Photo DD 8684  n° Img 698)

 

Au Tennis de Table :

 Le Public Halluinois... Meilleur de France !

 

Il peut paraître paradoxal en évoquant la vie d'un club sportif de citer d'abord ses supporters. En ce jour de gloire pour le tennis de table halluinois, on ne saurait le reprocher. L'engouement exceptionnel que suscite ce sport à Halluin, loin d'être étranger aux succès du C.S.J., en est l'élément moteur. En effet, le public halluinois n'est pas un public comme les autres. Il fait corps avec son équipe pour qui il est un stimulant efficace.

 

Il est symptomatique de noter à ce sujet, que les meilleurs résultats des Halluinois sont acquis dans la salle du cercle Saint-Joseph. Certes, le public est, pour une bonne part, composé d'anciens joueurs qui savent que le ping-pong requiert une concentration (nerveuse) parfaite. Le silence, ici, est de rigueur au cours des échanges, et l'on sait au plus haut point ce que signifie le mot sportivité.

Le capitaine parisien Barouh, en félicitant le capitaine halluinois Verhaeghe, ne tarissait pas d'éloges sur l'assistance, ce  public halluinois qu'il considère aussi comme le meilleur de France.

 

Ce Dimanche 10 Octobre 1965, après la spectaculaire rencontre entre les Champions de France de tennis de table et les pongistes halluinois, il était curieux de connaître  l'avis d'un des meilleurs joueurs de Fontenay et de France, le dynamique Marcel Barouh.

 

C'est un sportif, un vrai dans tout le sens du terme, et celui-ci n'hésite pas une seconde : "La victoire d'Halluin est indiscutable. Il n'y a pas à chercher d'excuses, de prétextes, le CSJ a gagné et il l'a mérité. Je voudrais tout de même dire que notre vainqueur d'aujourd'hui a la chance d'avoir un public extraordinaire. Non seulement il est le plus nombreux en France et de loin, mais il est extrêmement sportif. Croyez-moi, c'est rare. Dommage que chez nous et ailleurs, la galerie soit si réduite. C'est à Halluin qu'il faut organiser les grandes rencontres". 

 

Et puis le parisien Marcel Barouh (4 fois champion de France individuels en 1958-60-61-62)  donne son impression sur les joueurs du C.S.J.Halluin : "Robert Verhaeghe est étonnant de calme et de technique ; c'est un grand  Monsieur, à qui le CSJ doit tout".

 

"Danny Dhondt, un phénomène qui fait face à toutes les situations. C'est sans aucun doute un des meilleurs joueurs français, et  il mérite qu'on s'intéresse à lui. Il possède une vitesse, une sûreté, une facilité d'adaptation qui surprendront les meilleurs".

 

"Difficile, ajoute Barouh, de juger Germain  Herman sur sa prestation d'aujourd'hui. Il était terriblement impressionné et a joué ses deux premiers matches au-dessous de ses moyens. Sa victoire sur Lhomme ne signifie pas grand chose, mais elle lui a permis de démontrer qu'il est un  excellent joueur".

 

Tout cela a été dit très simplement, sans recherche aucune. Les champions de France sont repartis, déçus bien sûr. Ils ne s'attendaient pas à cette défaite. Mais les trois grands joueurs de Fontenay n'ont pas caché qu'ils n'avaient jamais joué dans une ambiance aussi formidable. N'est-ce pas le meilleur souvenir ?

 

16/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

 

img700

Robert Verhaeghe, Germain Herman, Danny Dhondt,

 Equipe Fanion du CSJ Halluin :

 Saison 1965/1966, en Nationale 1...

 Une Première dans l'histoire du sport collectif halluinois.

(Photo DD 8686  n° Img 700)

 

En Nationale 1 : Exploit des Pongistes Halluinois...

  Vainqueurs des Champions de France  !

 

Dimanche 10 Octobre 1965, Cercle Saint-Joseph, rue de Lille à Halluin : il est 18 heures. Le champion de France de tennis de table Fontenay est battu. L'accent est mis sur la carrière d'un grand club nordiste : le C.S.J. Halluin qui vient de réussir un grand exploit !

  

On aurait peine à croire, si on ne l'avait vu, que  près de 400 spectateurs enthousiastes puissent prendre place autour de la table centrale, et  applaudissent à tout rompre vainqueurs et vaincus.

 

Un fidèle supporter du club s'exclame : "Je n'ai pas touché le tiercé mais je m'en f..., ils ont gagné". La bière coule à flots et tard dans la soirée, au sein des familles de la cité frontalière, on vantera encore les mérites de Verhaeghe, Dhondt et Herman. Oui, une fois encore, les absents ont eu tort, et personne n'oubliera le soutien du public présent, juché sur des chaises, ou même sur des tables, vibrant aux exploits des deux formations, les six joueurs étant unanimement apprèciés.

 

L'équipe halluinoise était composée de :  Robert Verhaeghe (le stratège lié au calme et à la technique), Germain Herman (le défenseur de l'impossible) et Danny  Dhondt (l’attaquant doté d’une vitesse et d’une sûreté surprenantes). L'équipe du C.S. Fontenay  était emmenée par les champions de France en simples, Marcel Barouh (1958-60-61-62), René Roothooft (1951-52 et 56,) rien que ça... et le troisième joueur parisien Lhomme.

 

Au final, les pongistes halluinois  battaient la formation parisienne, sur le score de 6 victoires à 3... C’était  impensable et magique !  

 

Pourtant les supporters frontaliers ont eu, en de nombreuses occasions des sueurs froides : car les Parisiens ont fait honneur à leur titre et peu habitués à cette ambiance explosive, comme ils le déclaraient après la rencontre, ils ont mené la vie dure aux locaux. A 4 victoires à 3 en faveur du CSJ, la huitième rencontre opposant Verhaeghe à l'ancien champion de France Roothooft était grosse de conséquences et sûrement le tournant du match. En cas de victoire, Verhaeghe assurait définitivement le succès aux Halluinois, par contre une défaite remettait tout en question.

 

img701

Robert Verhaeghe :

Excellent stratège et Capitaine de l'Equipe fanion Halluin.

   (Photo DD 8677  n° Img701) 

  

Au cours de cette rencontre, il fallait de nombreux échanges de balles pour marquer un point ; les deux joueurs étant des défenseurs hors-pair, leurs attaques réciproques étaient reprises indéfiniment et la balle remise sur la table. Finalement, après une lutte  acharnée,   le capitaine halluinois Robert Verhaeghe, véritablement maître tacticien et rusé, gagnait ce match en trois sets, sur le score de 21/14, 12/21 et 21/18 à la "belle", et donnait ainsi la victoire définitive à son équipe.

 

Les nerfs des supporters frontaliers se libéraient alors, après ce véritable suspense durant lequel on aurait entendu une mouche voler. La salle croulait sous les chaudes acclamations, appuyant la victoire finale du C.S.J., conclue par le dernier match, sans grande importance, remporté par Germain Herman devant Lhomme.

Au décompte des victoires pour le clan halluinois : Verhaeghe 2 victoires , Dhondt, invaincu,  3 victoires  et Herman 1 victoire.

 

img691

Danny Dhondt qui réussit l'exploit,

de gagner ses trois rencontres.

(Photo DD 8678  n° Img 691)

 

Encore militaire, Danny Dhondt accomplit un exploit à lui seul, car il remporta ses trois matches. Vif, clairvoyant, animé depuis un an déjà d'un exceptionnel désir de vaincre, l'élève de Robert Verhaeghe enthousiasma littéralement l'assistance par son jeu rapide et précis. Le prodigue halluinois a pris effectivement une part déterminante dans la victoire de son club.

 

Juste récompense de sa classe, Dany Dhondt vient d'être sélectionné en équipe de France. Bien encadré par le parisien Vincent Purkart et le Roubaisien Dubus, il devrait au Danemark et en Finlande, être digne de sa sélection.

 

Pour le club de tennis de table du Cercle Saint-Joseph, cette  date historique et inoubliable restera incontestablement gravée dans la mémoire collective du sport halluinois.

 

 Petites anecdotes : Le quotidien national "L'Equipe" classait la prouesse des halluinois comme la meilleure performance française de la semaine,  tous sports confondus. 

 

Cette rencontre inoubliable, fut arbitrée notamment par l'halluinois Jacques Mestdag et par le Roubaisien Jean Devys, qui deviendra plusieurs années après Président de la Fédération Francaise de Tennis de Table et  actuellement Président d'Honneur de la FFTT et Chevalier dans l'Ordre National du Mérite depuis 2009.

 

16/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

 

img687

Saison 1964/1965 : Les Pongiste Halluinois du CSJ,

Champions de France en Nationale II.

De gauche à droite : Lucien Gryspeerdt Président actif du CSJH,

Robert Verhaeghe, Germain Herman, Danny Dhondt.

(Photo DD 8676  n° Img 687)

 

Une Première Halluinoise... Les Pongistes du CSJ.

 Champions de France en Nationale 2.

 

Les pongistes halluinois qui ont gravi sûrement l'échelle des valeurs, en remportant successivement le championnat des Flandres excellence, puis le titre de champion de France de troisième division nationale, puis celui de deuxième division en cette année 1965, ont largement mérité d'évoluer parmi l'élite française.

 

A la fin de la saison 1964/1965, Le club de tennis de table du CSJ Halluin compte maintenant parmi les huit meilleurs clubs de France. C'est un véritable exploit réalisé de surcroît avec les seuls éléments formés au club frontalier. Les supporters locaux les plus optimistes n'y croient toujours pas. 

 

L'équipe première halluinoise composée de Robert Verhaeghe, Germain Herman, Danny Dhondt, est donc championne de France de 2ème division nationale, titre remporté le 16 mai 1965, en battant en finale, sur les tables d'Amiens S.C., le champion de la poule sud, l'A.S. Messine Paris sur le score net de 5 victoires à 2.

 

Dans cette équipe du CSJ, l'élément le plus percutant, Danny Dhondt, a fait des progrès considérables en regard de la dernière saison, tout en conservant sa virtuosité. Son jeu a gagné en sûreté, il ne tardera pas grâce à un entraînement sévère à prendre place parmi les titulaires de l'équipe nationale (de l'avis du sélectionneur fédéral, présent à Amiens).

 

Germain Herman, champion de France cadets FFTT en 1961, après son service militaire, a repris l'entraînement avec acharnement. Son sérieux et sa clairvoyance l'ont peu à peu remis dans le grand bain. Il a terminé la saison en apothéose (Il a gagné ses trois rencontres face aux trois joueurs de 2ème série classé 5, au cours  de  cette  finale du championnat de France de 2ème division).

 

Le capitaine, Robert Verhaeghe, a toujours donné le meilleur de lui-même, et il a été comblé de constater les résultats obtenus et la bonne ambiance qui a régné dans cette formation. Ses efforts ont fini par être récompensés ; la relève est assurée. Verhaeghe figure sur le même rang que Dhondt, tous deux ne se sont inclinés que cinq fois, sur l'ensemble de la saison 1964/65. Voici d'ailleurs le palmarès :

 

Danny Dhondt : 41 matches joués, 36 gagnés, 5 perdus ; Germain Herman : 42 matches joués, 28 gagnés, 14 perdus   et Robert Verhaeghe : 40 matches joués, 35 gagnés, 5 perdus.

 

Ajoutons, que ce superbe résultat d'ensemble est une Première, dans toute l'histoire du sport collectif halluinois.

 

img156

Robert Verhaeghe, Germain Herman de l'équipe première du C.S.J.,

 et à droite Guy Spanhove Capitaine de l'équipe réserve

 halluinoise (avec Serge Lernout et Jacques Buyl)

 qui remporte, en 1965,  le championnat des Flandres excellence.

(Photo DD 8679  n° Img 156)

 

Cette même année 1965, et quelques années après l'équipe fanion, l'équipe réserve halluinoise a remporté brillamment le championnat des Flandres excellence. Jacques Buyl, Serge Lernout et le capitaine Guy Spanhove ont gagné ce championnat avec 4 points d'avance sur l'ASPTT Arras. Ces trois joueurs Lernout (brillant attaquant), Buy (accrocheur en diable) et Spanhove (ancien joueur de nationale) sont prêts à suppléer, et même à prendre la place d'un titulaire de l'équipe fanion en cas de besoin. Ils valent tous trois la seconde série française.

 

Voici leur palmarès durant cette saison 1964/65 : Jacques Buyl : 41 matches joués, 27 gagnés, 14 perdus, Serge Lernout : 41, 34, 7 et Guy Spanhove 41 matches joués, 30 gagnés et 11 perdus.

 

L'équipe 3 du CSJ. a fait cavalier seul, cette même saison, puisqu'elle est demeurée invaincue durant 18 rencontres. Elle termine avec 10 points d'avance sur l'équipe 4 de la Saint-Michel Roubaix. Cette formation halluinoise était composée de : Un  ex-joueur de division nationale : Jacques Mestdag toujours régulier et volontaire, homme de base de l'équipe. De Bernard Decraene, junior première année, qui possède de très grands moyens. Et de Roland Bardin, sûr et classique, un modèle d'équipier.

 

Durant la saison 1964/1965, pas moins de sept équipes halluinoises ont disputé les différents championnats régionaux.

 

15/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse  

 

 

img155

Les Pongistes Halluinois du Cercle Saint-Joseph Halluin,

lors du Challenge Voix du Nord, en septembre 1963.

(Photo DD 8660  n° Img 155)

 

On peut notamment reconnaître sur ce cliché, de gauche à droite : Pierre Desreveaux, Michel, Paul et François Ampe, Patrick Saint-Venant, Claude Bossman, Roland Verstraete, Jacques Buyl, Christian Coone, Michel et Jean-Pierre Pollet,  Roland Bardin, Jacques Onraet, René Dhont, Willy Leenknegt, Jacques Mestdag, Yves Desprez, Robert Verhaeghe, Bernard  Kesteloot, Danny Dhondt, René Vervaecke, Jean Gheysen, Guy Spanhove, Ghislain Declercq, Serge Lernout, Michel Gryson, Jean-Pierre Mestdag, Philippe Philipp, Bernard Vangaeveren, Dedeine, Clément Pollet, Michel Mestdag, Bernard Decraene.

13/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse 

 

img157

Les Pongistes du Cercle Saint Joseph Halluin.

Challenge "Voix du Nord" le 10 Septembre 1964.

(Photo 8661  n° Img 157)

 

On peut notamment reconnaître sur ce cliche : 1er rang accroupis, de G. à D. : Michel Gryson, Claude Bossman, Pierre Ramaen, Jean-Pierre et Michel Pollet, Pierre Masil, Ghislain Declercq.

Debout, de G. à D : Robert Verhaeghe, René Dhont, François et Michel Ampe, Guy Spanhove, Georges Parmentier, Germain Herman, Roland Bardin, René Vervaecke, Yves Desprez, Danny Dhondt, Julien Lannoo, Dedeine, Lucien Gryspeerdt, Kesteloot, Philippe Philipp, Paul Ampe, Pierre Desreveaux, Jacques Mestdag.

 

14/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse 

 

 

img686 

 Le 24 Juillet 1964, les pongistes du CSJ Halluin

ont fêté leur deuxième titre de Champion de France (Nationale 3).

(Photo DD 8675  n° Img 686)

 

Sur la photo, on reconnaît assis : Julien Lannoo, Jean Gheysen, Michel Gryson, Jacques Buyl, Jacques Mestdag, Danny Dhondt, René Vervaecke, Alain Benoodt, Michel Mestdag. Debout, de gauche à droite, on aperçoit : René Dhont, Robert Verhaeghe, Lucien Gryspeerdt, Maurice Witdouck, François Ampe, les épouses de joueurs, Serge Lernould, Raymond Vandewoestyne, Jean Masil, Jacques Masil, Arthur Masil et leurs épouses, Jules Descamps, Paul Goerland.

 

Ce Dimanche 24 Juillet 1964, il y eut d'abord une assemblée générale, qui se déroula au Cercle Saint Joseph, rue de Lille, où l'on procéda à la nomination de M. Lucien Gryspeerdt comme nouveau Président actif de la section de tennis de table.

 

Puis les dirigeants, les pongistes et leur famille se retrouvèrent dans la salle de restaurant des Ets Gratry, pour participer à un banquet, et fêter ainsi dignement le succès de l'équipe fanion, qui remporte pour la seconde fois le titre de championne de France (Nationale 3), et accède ainsi en 2ème Division Nationale.

 

14/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse 

 

 

img152

L'Equipe Première du CSJ Halluin composée de :

Robert Verhaeghe, Germain Herman, Jacques Mestdag

 Championne  de France de la 3ème Division Nationale.

le Dimanche 28 Avril 1962.

(Photo DD 8672  n° Img 152)

 

Les Pongistes Halluinois du CSJ,

Champions de France en Nationale III.

 

C'est à une belle journée de propagande pour le tennis de  table qu'ont été conviés les sportifs halluinois qui, dimanche 28 Avril 1962, durant toute la journée, ont, par leur présence, encouragé les pongistes d'Estrées-St-Denis (Oise), Charleville et Halluin, qui disputaient les barrages pour l'accession en 2ème Division Nationale.

 

Ceux qui demeuraient sceptiques lorsqu'ils entendaient chanter les louanges d'un sport qui monte : le ping pong, et qui considèrent encore ce jeu comme appartenant aux fillettes, auraient bien fait d'assister aux matches, ce jour-là, afin de se rendre compte des efforts produits par ces athlètes, car jouer à un rythme supérieur, les nerfs tendus et ne pas perdre son contrôle, n'est pas à la portée de tous.

 

Les nombreux spectateurs de la salle du Cercle Saint-Joseph ont pu suivre 11 heures de tennis de table, certains sont restés le matin, l'après-midi et jusqu'au dernier match le soir. C'est dire si la compétition les intéressait.

 

img685 

Dès 9 H, le public était dense, salle du Cercle Saint-Joseph Halluin,

 ce  Dimanche 28 Avril 1962, jusqu'à 17 H.,

où plusieurs centaines de personnes assistèrent à la finale.

(On aperçoit, 1er debout à gauche : Pierre Declercq assassiné en Nouvelle Calédonie en 1981).

(Photo DD 8674  n° Img 685)

 

Le premier match de l'équipe halluinoise composée du capitaine Robert Verhaeghe, Germain Herman (champion de France cadets) et Jacques Mestdag, débuta à 9 h, face à l'équipe d'Estrées-St-Denis (Oise). Les deux équipes se trouvaient à égalité 4 victoires chacune, et le dernier match allait donc être décisif. Robert Verhaeghe endossait alors une grosse responsabilité face à son adversaire Caussin qui avait battu Herman et Mestdag.

Finalement, le capitaine halluinois remportait la rencontre en trois sets, 20/22, 21/15 et 21/18, assurant ainsi le succès des couleurs halluinoises, mais d'extrême justesse 5 victoire à 4.

 

L'après-midi se produisit une grande surprise, Estrées Saint-Denis qui avait donné du fil à retordre aux Halluinois, fut littéralement écrasé 5-1 par ceux que l'on n'attendait pas les joueurs de Charleville. C'est donc à 17 H, que plusieurs centaines de spectateurs assistèrent à la finale entre l'Etoile de  Charleville et Halluin.

 

A quatre victoire partout (2 matches remportés par Mestdag et 1 match gagné pour Herman et Verhaeghe) , une fois de plus, il fallait compter sur la classe de Robert Verhaeghe, l'homme des grandes occasions. Ce dernier match était doublement décisif, l'équipe qui gagnait le match remportait le barrage et accédait en Nationale 2.

 

Tous les spectateurs retenaient leur haleine et restaient muets, avant d'éclater après une phase de qualité. Le capitaine halluinois donnait ensuite confiance à ses supporters, puisqu'il battait son adversaire Chambru dans la première manche sur le score écrasant de 21/6 ; ayant pris le pas sur Chambru, il gagna encore facilement la seconde manche 21/13. 

 

Enthousiasme indescriptible...

 

Toutes les poitrine se libéraient au même moment, et l'on assista à un enthousiasme indescriptible, des vivats furent chantés, les joueurs congratulés, ne pouvaient retenir leur émotion, tous avaient la larme à l'oeil, et ne réalisaient pas trop ce qu'il leur arrivait.

 

Auparavant, lorsque Germain Herman avait été défait à l'issue de son troisième match, ce jeune élément très impressionnable, fondit en larmes, tel un enfant, se reprochant déjà sa mauvaise tenue, ce qui toucha énormément le public qui se rendit parfaitement compte que la victoire tenait à coeur toute l'équipe halluinoise ; c'est sans doute la raison pour laquelle tous les spectateurs, sans exception, clamèrent leur joie.

 

Assurément, avec ce premier titre de champion de France pour les pongistes locaux, cette  journée restera inscrite dans les annales de la section de tennis de table du Cercle Saint-Joseph Halluin.

 

14/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

 

img151

Les Pongistes du Cercle Saint Joseph Halluin.

Année 1961 ou 1962 ?

(Photo DD 8662  n° Img 151)

 

img154

Robert Verhaeghe remporte les Individuels

de l'Union de Flandre en 1962.

Sur cette photo, de gauche à droite, les Halluinois :

 Robert Verhaeghe, Germain Herman, Jacques Mestdag,

Jacques Buyl et Bernard Decraene (extrême droite)

en compagnie de l'équipe de Saint-Michel Roubaix

dont Jean Devys (en 2009)  Président d'Honneur

de la Fédération Française de Tennis de Table,

 (3ème en partant de la droite).

(Photo DD 8671  n° 154)

 

Une fois de plus, les pongistes halluinois du cercle Saint Joseph se sont distingués sur le plan régional, lors de leur participation aux championnats individuels de l'Union de Flandre qui se sont déroulés à Tourcoing.

Le numéro un halluinois Robert Verhaeghe enleva une superbe victoire, en simples messieurs, face au Lillois Westeel (qui avait battu auparavant les halluinois Germain Herman et Jacques Buyl), après une âpre bagarre en cinq sets : 21/18, 14/21, 21/15, 18/21 et 21/16.

 

Quant aux jeunes halluinois, en 4ème série, le cadet Danny Dhondt et le minime Bernard Decraene parvenaient jusqu'en demi-finales, où ils succombèrent tous deux, après avoir opposé de bonnes résistances.

 

13/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse 

 

 

img150

De gauche à droite : Danny Leenknegt, Danny Dhondt, Robert Verhaeghe,

 Germain Herman, Jacques Buyl aux Championnats du Nord en Mai 1961.

(Photo 8664  n° Img 150)

 

Les Halluinois trustent les titres

 aux Championnats du Nord

 de Tennis de Table, en 1961.

  

Il y a 50 ans... En 1961, les pongistes du Cercle Saint Joseph trustent cinq titres aux championnats du Nord (F.F.T.T)  : Robert Verhaeghe en simple messieurs, Bernard Kesteloot en Juniors, Germain Herman en 4ème série et en cadets, mais aussi le tout jeune Danny Dhondt, vainqueur chez les minimes ; les dirigeants du club assistent alors à l’éclosion d’un futur grand champion international français.

 

Finale Simple Individuels Messieurs : Robert Verhaeghe (Halluin) bat Westeel (Lille) en cinq sets : 22/20, 17/21, 14/21, 21/15,  24/22).

Finale Simple 4ème Série Messieurs : Germain Herman (Halluin) bat Jacques Buyl (Halluin) en trois sets : 21/17, 17/21, 21/14.

Finale Simple Juniors Messieurs : Bernard Kesteloot (Halluin) bat Kurzydlo (Tourcoing) en cinq sets :  21/14, 17/21, 19/21, 21/17, 21/13.

Finale Simple Cadets Messieurs : Germain Herman (Halluin) bat Dumoulin (Roubaix) en trois sets : 21/14, 19/21, 21/17.

Finale Simple Minimes Messieurs : Danny Dhondt (Halluin) bat Dethoor (Croix) en trois sets : 19/21, 22/20, 21/18.

 

Cette même année, l'Halluinois Germain Herman remportera également le titre suprême de Champion de France Cadets en Individuels.

 

Une Première Sportive Halluinoise...

 

Au sein de la section de tennis de table du Cercle Saint Joseph, derrière le capitaine emblématique  et véritable "locomotive" Robert Verhaeghe, la relève halluinoise est désormais sur les rails d'une ascension fulgurante, qui atteindra, les cinq années suivantes, les sommets nationaux et son apogée, durant la saison 1965-1966, avec  l'accession des pongistes locaux en Première Division Nationale Messieurs... Une Première dans toute l'histoire du sport halluinois par équipes.

 

12/12/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse 

Lien : brandodean.over-blog.org/ Photos Halluin.