:

industrie du Bois

02529

La Chaiserie  Henri Vanheddeghem,
  usine, 51 rue du Midi
 et les bureaux  au 58 rue de Lille.
   (photo n° 02529) 
 
La Chaiserie Henri Vanheddeghem... Historique. 
  
 
Cette chaiserie est fondée en 1877 par M. Henri Vanheddeghem. Elle est certainement l'une des plus importantes d'Halluin.
 
En 1893, les bâtiments sont entourés de terrains appartenant à M. Vandewynckele, blanchisseur. M. Vanheddeghem en décide l'achat pour agrandir les ateliers.
Cette entreprise reste en activité une cinquantaine d'années. M. Vanheddeghem décède le 25 mai 1933 laissant comme héritières ses quatre filles.
Les bâtiments sont vendus aux Ets Sivanyon en 1934.
 Les locaux du 58, rue de Lille seront rachetés par la ville d'Halluin, qui installera, à partir de 1980, le Conseil des prud'hommes de la vallée de la Lys (aujourd'hui supprimé).
 
De même, en 1982, le Syndicat d'Initiative d'Halluin disposera, à cet endroit, de son propre local et cela jusqu'en 2011, date à laquelle l'association sera transférée à l'ancien café "Aux Vieux Amis", rue Gustave Desmettre. 
 
En 2011, la Ville vend  l'ancienne habitation Vanheddeghem à un Cabinet d'Expertises.
 
7/3/2011.
Commentaire : Daniel Delafosse

03900

Vers 1962, départ en retraite de M. Henri Parmentier,
    Directeur de la Coopérative   " La Sève ", rue de la Libération.
(1er rang, debout à gauche, 4e) Georges Parmentier, Directeur jusqu'en 1994. 
 
(photo n° 03900)
3/3/2011

00800

La Chaiserie Coopérative de "La Sève", ouvriers en 1942 - 1943.
    Assis au 1er rang ; François Hus, Emile Odou, Edouard Soenen, Julien Samper, 
au 2ème rang : Louis Verschave, Victor Desplanque, Achille Knockaert,
 Julien Deblauw et Adrien Decraene
 (photo n° 00800)
  
La Chaiserie "La Sève"... et le Cinéma.
 

La crise des années 30 oblige à innover pour durer. Le développement du cinéma donne l'idée de fabriquer des fauteuils pour salles de spectacle. La première salle équipée en longues rangées de 7 à 8 fauteuils en bois, assez bruyants, est le cinéma halluinois "Familia" de la Maison des Syndicats Libres. Mais l'élan est donné. D'autres modèles seront créés, de plus en plus confortables, garnis de cuir, de velours, élégants et silencieux.

 

Des salles  du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme sont installées, grâce à une équipe très spécialisée, qui fait la renommée de "La Sève", jusqu'à la deuxième guerre mondiale.

 

28/2/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

02703

Ets Cyrille Gheysen et Fils, 254, rue de Lille Halluin.
Transport de bois de chauffage dans la Somme.        
 (photo n° 02703)

02695

Ets Cyrille Gheysen et Fils,  254,  rue de Lille Halluin.
Nous sommes en 1918 - 19, après la  Première guerre, l'usine est détruite ;
 seule la maison d'habitation n'a pas été anéantie. 
               M. Cyrille Gheysen et son fils Georges.              
  (photo n° 02695)

02709

Deux scieurs mettent un arbre en grumes.
 (photo n° 02709)

02704

Ets Cyrille Gheysen et Fils,  254, rue de Lille Halluin.     
Photo très ancienne probablement prise dans l'Aube,  en plus de l 'activité de la scierie,
les Ets Gheysen ont eu une activité d'exploitation forestière dans l'Aube, la Haute Marne et la Somme,
 ceci dans le but d'approvisionner la scierie en bois de chêne et de hêtre.     
 (photo n° 02704)

02696

Ets Cyrille Gheysen et Fils,  254  rue de Lille Halluin.
      Après destructions opérées par les Allemands,
 avant leur départ  à la Première guerre mondiale.
On aperçoit le volant cassé de la machine à vapeur.
 (photo n° 02696)

02699

Ets Cyrille Gheysen et Fils,  254,  rue de Lille Halluin.    
Un tracteur et sa semi-remorque transporte, jusqu'à la scierie,
des arbres abattus dans le département de l'Aube.       
 (photo n° 02699)

02701

Ets Cyrille Gheysen et Fils,  254, rue de Lille Halluin.
La scierie a été  reconstruite au début des années 20,
 on voit sur la photo :  Le bâtiment principal de la scierie et un gros chêne,
 sous un triqueballe tiré par deux bons gros chevaux boulonnais.
 Tenant le mètre à pointes à la main, M. Maurice Gheysen et Roger Warnez.    
  (photo n° 02701)