:

 

img958 

Didier Deschamps

Capitaine des Bleus en 1998,

face à la Croatie en 1/2 Finale.

(Photo X DD 12865  n° Img 958)

 

img939 

Stade Municipal, rue de la Lys,

qui passe de la cendrée au synthétique, en 1991.

Au fond, l'allée qui sert d'entrée principale, à côté de l'école J. Guesde.

(Photo Mairie DD 12847  n° Img 939)

 

Toutes nos félicitations et nos voeux de réussite au nouveau sélectionneur de l’Equipe de France Didier Deschamps devenu, il y a dix ans, Halluinois de cœur en acceptant que la Ville d’Halluin donne son nom au stade de la rue de la Lys.

 

p1060053 

Stade Halluinois "Didier Deschamps"

sa nouvelle entrée, rue de la Lys, en Juin 2012.

(Photo DD 12700   n° p1060053)

 

p1060543 

(Photo DD 12862 n° p1060543)

p1060158 

 et sa nouvelle pelouse synthétique "3ème génération",

installée depuis septembre 2011.

(Photo DD 12788  n° p1060158)  

 

Didier Deschamps

donne son nom à un stade d’Halluin. 

 

Le samedi 31 août 2002, Didier Deschamps, capitaine de l'équipe championne du monde de football en 1998, était donc invité à Halluin, pour l’inauguration du stade de football de la rue de la Lys, qui désormais porte son nom. 

 

img953

 Didier Deschamps embrasse la Coupe du Monde 98. 

(Photo X DD 12863  n° Img 953) 

Ce jour-là, il n’y a que deux stades qui portent le nom de Didier Deschamps en France : celui de sa ville natale et celui d’Halluin. L’événement était donc historique pour la commune et les passionnés de football. 

 

img956

 séance d'assouplissements dirigée par Didier Deschamps, 

avant une rencontre du Mondial 98. 

(Photo X DD 12864  n° Img 956) 

 

En effet, il y a des instants qui restent à jamais gravés dans les mémoires. La venue de Didier Deschamps fait partie de ces moments inoubliables. Pourtant on n’y croyait presque plus. Après deux rendez-vous manqués, les espoirs de voir Didier Deschamps sur les terres halluinoises commençaient à s’amenuiser.

 

img162

Arrivée en hélicoptère, au stade Hildevert Wancquet Halluin.  

(Photo Mairie DD 12798  n° Img 162)

 

Ce samedi 31 août 2002, un hélicoptère avait été prévu pour faire venir l’entraîneur de l’A.S. Monaco. En raison de la braderie de Lille, plus aucun hôtel n’était libre. L’équipe a donc dû loger près de Béthune. Difficile alors de faire l’aller-retour Béthune-Halluin en voiture en moins de deux heures. La dépense pour l’hélicoptère correspond au prix d’un billet d’avion Monaco-Lille.

Décontracté, le prestigieux footballeur prend la direction du stade de la Lys où une foule l’attend avec impatience, l’acclamant à de nombreuses reprises.

 

img142

Didier Deschamps dévoile la plaque du stade,

accompagné de Jean-Luc Deroo Maire d'Halluin.

(Photo Mairie DD 12797  n° Img 142)

 

p1060557

(Photo DD 12849  n° p1060557) 

 

Devant un parterre de passionnés, l’ex-capitaine des Bleus a dévoilé la plaque du stade « Didier Deschamps » en présence du Maire d'Halluin Jean-Luc Deroo. Celui qui possède le plus beau palmarès du football français a fait l’unanimité avec une disponibilité et une gentillesse de tout instant.

 

img055

 Didier Deschamps, entraîneur de Monaco en 2002,

 discute avec les cadets halluinois.

(Photo Mairie DD 12701  n° Img 055)

 

Souriant, Didier Deschamps signe un ballon, pose avec un enfant, donne le coup d’envoi de la rencontre de jeunes cadets, salués un par un par le champion, qui n’en reviennent pas.  En quelques minutes il devient incontournable. A l’énoncé du palmarès du sportif, les applaudissements reprennent de plus belle.

 

img561

 Le "fameux" numéro 7

de la Coupe du Monde 1998 :

petit soldat, grand capitaine.

(Photo X DD 12803  n° Img 561)

La carrière est exemplaire… principalement cette formidable aventure en équipe nationale avec le doublé Coupe du Monde en 1998 et Coupe d’Europe des Nations en 2000, mais aussi neuf titres des plus prestigieux avec la Juventus de Turin.

 

img140

 La séance de dédicace

fera beaucoup de jeunes heureux.

(Photo Mairie DD 12796  n° Img 140) 

Didier Deschamps vient d’écrire pour un très jeune footballeur « joyeux anniversaire » sur un maillot de football. Pas un seul enfant ne repartira sans la dédicace du champion.

Bien loin de l’image un peu inaccessible que peuvent donner certains sportifs, Didier Deschamps laisse exprimer sa fibre humaine avec sensibilité. Jean-Luc Deroo, le maire d’Halluin, ne tarit pas d’éloges :

« Vous avez dit un jour « Je viens d’une famille modeste, qui m’a appris toutes les bases de ce que je suis aujourd’hui : simplicité, travail, droiture ». Votre présence donne l’occasion de vivre la chaleur du contact direct qui nous fait découvrir autant l’homme que le sportif de haut niveau ».

 

Ce sont les joueurs de l’A.C. Halluin qui auront l’honneur de jouer sur le terrain synthétique du stade Didier Deschamps.

« Je pense que cela peut donner une certaine dynamique pour les jeunes du quartier du Colbras, pour qui ce moment sera marquant » souligne Jean-Claude Hostens, le président de l’ACH.

 

Puis le champion du monde 98

 se confie à la presse locale : 

 

img169

 Didier Deschamps devant la presse,

sous le regard attentif du Maire Jean-Luc Deroo

et  de Didier Delahousse Adjoint aux Sports.

(Photo Mairie DD 12799  n° Img 169)

 

Comment avez-vous réagi lors de cette demande de baptême ? 

« Je suis extrêmement fier et cela me donne beaucoup de plaisir. C’est le deuxième stade qui porte mon nom après celui de Bayonne dans le Pays Basque. J’ai été surpris que l’on pense à moi. Mais, j’ai de suite accepté car c’est connu, les gens du Nord ont énormément de chaleur dans le cœur. Désormais j’ai une attache dans la région ».

 

Qu’avez-vous envie de dire à ces petits jeunes qui vous entourent ?

« D’abord, j’éprouve un réel bonheur à être parmi tous ces jeunes passionnés. Cela me change du stress et de la pression qui caractérisent le monde professionnel. En tout cas, le plus important est que les jeunes fassent du sport pour s’épanouir et s’ils choisissent le football, c’est tant mieux. Il ne faut pas oublier tous ces bénévoles qui font vivre et grandir notre discipline ».

Nouvelle pelouse synthétique

 et nouveau club-house en 2011...

 

p1060056

Grille d'entrée du Stade "Didier Deschamps", en Juin 2012. 

(Photo DD 12792  n° p1060056) 

 

La pelouse synthétique du stade Didier Deschamps devait tenir dix ans, elle en a tenu quinze.  Lissée par les années et rendue glissante par la présence de sable, elle était l'une des premières surfaces synthétiques dans la région. Place à un « synthétique troisième génération », après le schiste et le premier terrain synthétique. Confié à l'entreprise Inovert, qui a également rénové le stade Hildevert Wancquet, le chantier a  duré trois mois, pour se terminer en septembre 2011. 

 

img981

Inauguration de la nouvelle pelouse,

par Jean-Luc Deroo Maire d'Halluin, le 24 septembre 2011. 

(Photo DD 12790  n°  Img 981)

 

p1060545 

Le stade "Didier Deschamps" en Juillet 2012.

(Photo DD 12860  n° p1060545)

 

p1060546 

(Photo DD 12859  n° p1060546)

 

p1060547 

(Photo DD 12858  n° p1060547)

 

p1060549 

(Photo DD 12857  n° p1060549)

p1060550 

(Photo DD 12856  n° p1060550)

 

p1060551 

(Photo DD 12855  n° p1060551)

 

p1060552 

Le stade halluinois "Didier Deschamps" en Juillet 2012.

(Photo DD 12854  n° p1060552) 

 

La nouvelle pelouse offre un meilleur amorti : haute de 4 centimètres, elle reposera sur un matériau filtrant, une fine pellicule de sable puis une couche de caoutchouc issu de pneus recyclés. Nouveautés également : abris des joueurs, ceux des officiels et nouveaux pare-ballons, ces grands filets qui empêchent les balles d'être dégagées. Si le terrain synthétique est plus cher à l'achat, il permet des économies d'eau et d'entretien substantielles : ni tonte, ni arrosage, ni pesticide ne sont nécessaires.

 

p1060159

Le stade "Didier Deschamps" à Halluin, en Juillet 2012.

(Photo DD 12787  n° p1060159)

p1060157

(Photo DD 12789  n° p1060157)

 

Ce terrain s'intègre désormais parfaitement avec les réalisations de Notre Logis : la résidence "Luc Demeestère", un foyer pour jeunes travailleurs mais aussi du logement.

 

p1060556

Le club house (au 1er plan)

 intégré à la Résidence "Luc Demeestère" - Juillet 2012.

(Photo DD 12850  n° p1060556) 

 

p1060555

Entrée principale du Stade "Didier Deschamps" - Juillet  2012.

(Photo DD 12851  n° p1060555) 

 

p1060054

 Stade "Didier Deschamps" en Juin 2012 : 

Accès aux vestiaires à gauche. 

(Photo DD 12791  n° p1060054)

 

p1060554

Parterre fleuri entre les vestiaires (à gauche),

 et le terrain de football.

(Photo DD 12852  n° p1060554)

 

p1060553

 Vue sur le clocher de l'Eglise N.D. des Fièvres (Colbras).

Vestiaires du stade (à gauche). 

(Photo DD 12853  n° p1060553)

 

p1060544

Parking face aux vestiaires (à gauche) du stade "Didier Deschamps"

Au fond : la Résidence "Luc Demeestère" pour jeunes travailleurs - Juillet 2012.

(Photo DD 12861  n° p1060544)

Aussi, le nouveau club house de l'ACH, (une nécessité depuis de trop nombreuses années, entre préfabriqué incendié, bout de vestiaire ou local dans l'ancienne école J. Guesde), a été réalisé par Notre Logis et intégré dans le bâtiment.  La municipalité  a mis à disposition les terrains au bailleur social, ce dernier s'engageant à réaliser le club house.

 

img170

 Didier Deschamps à l'entraînement

 lors du Mondial 1998. 

(Photo X DD 12819  n° Img 170)

 

img950 

 Les jeunes de l'ACH 

à l'entraînement, en Juin 1998.

(Photo Mairie DD 12848  n° Img 950)

Ce terrain est  utilisé par les licenciés de l'Amicale club halluinois et l'association sportive des Franco-Espagnols.

14/7/2012

Commentaire et photos : Mairie - Presse -Daniel Delafosse