:

Textile : autres entreprises

6185

Impressionnante photo de remises de décorations, au cercle Saint Joseph, rue de Lille.

Les Ets Lemaitre Demeestère fêtent le centenaire de l'entreprise en 1935. Après une messe

d'action de grâce à St Hilaire, remise de médailles et vin d'honneur au cercle St Jpseph.

(photo n° 6185)

06122

Fête de St Eloi chez STOCK ( photo no 6122 )

06121
Réception en mairie.  Ets Stock

(photo n° 6121)

06119
Une fête de saint Eloi aux Ets Stock

(photo n° 6119)

00672
Odile Windels devant son métier.

(photo n° 672)

02311
Le rouissage du lin sur les bords de la Lys;
(photo n° 2311)

00759
Une machine de teinturerie, blanchiment de fils, aux Ets

Vandewynckèle , chemin des près - Halluin - sur les berges de la Lys -

cette entreprise aujourd'hui totalement disparue,à laisser place

aux Ets Galloo....

(photo n° 759)

02543
Ets Lemaitre, tissage , rue de la Lys - Halluin -

Mr Paul Lemaitre dans l'usine en 1922.

(photo n° 2543)

00698
Photo dans la cour des Ets Lemaitre, rue de la Lys -Halluin - en 1918,

en présence de Joseph et Paul Lemaitre fils, des directeurs Ramaen Henri et Herman Paul,

au premier rang,entr'autres : Désiré Descamps, Gustave Mestdag, et des officiers d'intendance.

(photo n° 698)

01150

Après 1970 : Une vue du nouvel atelier,
de la Confection Danset Halluin.
  (Photo n° 01150)  
 
La Confection René Danset
de 1937 à 1972. 
 
 
Cet atelier de confection est fondé par M. René Danset en 1937, dans un ancien bâtiment Mestdag situé rue de Lille. L'activité de l'atelier est interrompue pendant toute la durée de la guerre.
 
En 1945, M. Danset a l'opportunité de reprendre ses activités dans l'ancien estaminet "Le Damier" situé rue Lucien Sampaix, qui appartient à la famille Danset. Dans un premier temps, le local sert à la fois d'habitation et d'atelier. Puis le travail reprenant, des agrandissements sont nécessaires. M. et Mme Danset achètent une à une les petites maisons attenantes à l'atelier.
 
Leurs clients sont, au début, les entreprises halluinoises : Glorieux, Demeestère, Loridan, Gratry, Vanhalst, puis la Redoute vers les années 1960.
 
Le personnel est essentiellement féminin. Le travail consiste en la confection de linge  de maison : draps, taies, torchons, serviettes de table et serviette éponge. La matière est fournie par les entreprises clientes. Toute la coupe est faite à la main. Les ouvrières travaillent sur des machines industrielles Singer. Trois machines servent à faire les jours : échelle, Venise et bourdon. Pour les jours Venise, une machine spéciale est utilisée.
 
En 1970, devant le développement de l'entreprise, M. Danset achète les bâtiments du tissage Lamaire situés rue des Ateliers.
 
Né en 1913,  M. René Danset décède en 1972, son épouse continue l'activité aidée par son fils Jean-Noël. 
Une activité de négoce avec la création de "Sylvie Thiriez" complète l'atelier de confection. 
 
 

Jean-Noël Danset

 et Sylvie Thiriez  de 1979 à 1992.

 

 A l’époque, sont créés des pyjamas, du linge de table et de fil en aiguille, des accessoires. « C’était d’abord en sous-traitance pour des marques comme Desforges, Descamps », se souvient Didier Delafosse, comptable depuis 1979 dans la maison.

 

Cette année-là, Jean-Noël Danset, crée officiellement sa boîte de vente par correspondance, qui porte le patronyme. Après les premiers salons professionnels, « la VPC est abandonnée pour se concentrer sur les boutiques ».

 

En 1983, la marque Sylvie Thiriez (du nom de l’épouse de Jean-Noël Danset), est créée, la boutique halluinoise porte son nom. Alors que les stocks sont situés rue Gabriel Péri, les ateliers de confections et bureaux sont installés non loin de là rue Lucien Sampaix.

 

Quand la maison est rachetée par la société Vrau en 1992, l’entreprise compte 124 salariés. Deux ans après Sylvie Thiriez est en dépôt de bilan. 

M. Jean-Noël Danset a créé le 20 avril 1999 une société de textile et de décoration sous l’appellation : Danset Deco Halluin.

 

1/7/2011.

Commentaire : Daniel Delafosse