:

Elus et agents municipaux

 

(Photo DD 15293  n° P1120197)

 

Lors des Funérailles de Jean-Marc Schwerzig,

 

Vendredi 21 Juin 2013 :

 

Hommage de Jean-Luc Deroo Maire d’Halluin.

 

Jean-Marc, tu ne pouvais nous quitter sans que nous te disions combien nous apprécions ta présence.

Tes qualités nous reviennent sans cesse depuis que la maladie a causé cette longue absence, cette maladie qui t’emporte aujourd’hui et nous laisse en grand désarroi.

Que de souvenirs de ces instants précieux que tu savais créer et qui nous reviennent en mémoire.

La proximité n’était pas pour toi un vain mot. Elle était réelle. Tu étais disponible constamment, discret tout le temps, compagnon de tous les instants, soucieux de rendre mémoire des événements auxquels nous participions, complice dans tant de situations. Tu étais heureux de voir exposés tous ces instantanés que tu avais saisis, portraits, paysages, atmosphères.

Tu rendais la vie. Tu exprimais la vie. Tu mettais en lumière la vie.

Tu avais l’œil pour prendre les bons angles. Tu respirais les harmonies.

Grâce à toi, nous avons pu restituer très régulièrement aux habitants les moments forts qui rythment notre ville. Tu appréciais par-dessus tout, les expéditions à Pelvoux et Autrans, afin de valoriser ces expériences scolaires des jeunes halluinois aux creux des montagnes. Oui, elles sont là tes œuvres car tu étais notre photographe et bien plus que cela. Tu nous tutoyais. Tu étais des nôtres.

Oui, Jean-Marc, nous avons eu la chance que nos chemins se croisent, nous avons eu la chance de te rencontrer et de vivre les moments quotidiens devenus extraordinaires. Nos souvenirs évoqueront avec tendresse et émotion ces rencontres. Tu nous aidais à contempler ce que ton regard percevait avec tant d’acuité et de compréhension.

Tu étais un humaniste, heureux et passionné.

Ton témoignage de vie, ton sens de la camaraderie sont maintenant ton héritage.

Jean-Marc, en ce moment difficile de la séparation, nous te disons simplement merci pour ce que tu as apporté avec toute ta finesse et ta sensibilité.

Que Dominique, ton épouse, Guillaume, ton fils, les membres de ta famille, tes nombreux amis, bien sûr bouleversés, portent ton message de respect et de dignité et qu’ils prolongent ton regard devenu lointain.

Jean-Marc, je te remets la médaille d’honneur de la ville d’Halluin.

Jean-Luc DEROO

 

 

(Pour un agrandissement, cliquez sur le titre ci-dessus). 

(Photos Jean-Marc Schwerzig - DD 15256  n° Img 129) 

 

(Photos Jean- Marc Schwerzig - DD 15257  n° Img 119)

 

(Photos Jean-Marc Schwerzig - DD 15258  n° Img 120)

 

Jean-Marc Schwerzig photographe de la Ville d'Halluin

pendant près de trente années - Décembre 2009.

(Photo x DD 15259  n° Img 128)

 

Jean-Marc Schwerzig nous a quittés... 

  

Né à Roubaix (Nord) le 3 février 1952, M. Jean-Marc Schwerzig est  décédé à Roncq (Nord) le 15 Juin 2013 à l’âge de 61 ans. Ancien photographe de la Ville d’Halluin, M. Jean-Luc Deroo Maire lui a remis la  Médaille Départementale et Communale, échelon vermeil pour 30 années d’activité, le 15 Janvier 2010.

 

Appareils de photos en bandoulière, Jean-Marc Schwerzig a parcouru et vu tout Halluin derrière son objectif… Il prit et développa des milliers de photos pour les archives de la Ville, lors des diverses cérémonies annuelles et des centaines de manifestations publiques.

 

Avec sa gentillesse coutumière, pas un événement de la Ville n’a échappé à son œil bienveillant, afin que l’on puisse conserver une trace de l’identité, du cœur et de la mémoire d’une cité.

 

La messe de funérailles aura lieu le Vendredi 21 Juin 2013  à 9h30 en l’église Saint Hilaire Halluin (centre). 

 

En 1994, Jean-Marc Schwerzig passe des diapositives

retraçant la vie d'une famille halluinoise.

(Photo DD 15260  n° Img 118)

 

En souvenir de Jean-Marc... 

 

« Une image vaut mieux que mille mots »

 

                      Confucius.

 

 

(Photos Jean-Marc Schwerzig - DD 15261  n° Img 121)

 

(Photos Jean-Marc Schwerzig - DD 15262  n° Img 122) 

(...) Lire la suite : Cliquez ci-dessous.  

  

(Photo DD 15210  n° P1120199)

 

Pierre Mauroy et Jean-Luc Deroo

à Halluin en 2007.

(Photo Mairie DD 15211  n° Img 086)

 

Hommage à Pierre Mauroy

par Jean-Luc Deroo Maire d’Halluin.

 

Toujours présent à nos côtés, Pierre Mauroy possédait les qualités essentielles qui ont donné à sa vie cette trajectoire magnifique.

Homme d’exception, il a toujours su prendre ses responsabilités. Il a toujours su donner du sens à son action. Il a toujours participé sans relâche avec son engagement, son sens de la formule, son esprit critique, sa jauge des valeurs.

Pierre Mauroy est dans la lignée des grands hommes que le Nord produit et donne à la France, à l’Europe.

Qui pouvait croire que ce gamin du Cambrésis aurait cette présence mondiale si ce n’est la garantie que donne notre République de permettre à des femmes et des hommes de talent de pouvoir accéder aux plus hautes fonctions et d’agir en femme et en homme d’Etat.

J’ai été interrogé par la presse locale sur ma perception de Pierre Mauroy. Peu de choses ont été reprises. Spontanément, alors que nous venions d’apprendre son décès, j’ai exprimé qui il était pour moi, pour nous. J’ai rappelé les moments de sa présence sur Halluin. J’ai dit aussi les qualités humaines de l’homme, qui se laissait tutoyer, écoute attentive, soutien dans les moments difficiles, autorité naturelle dans les décisions, discernant l’essentiel de l’accessoire. J’ai dit aussi combien il était proche de la ville d’Halluin, de ses habitants, de ses élus. J’ai insisté sur son rôle à la présidence de la Communauté urbaine. J’ai évoqué son action inlassable en direction de ceux qui fabriquent les vraies richesses à partir de leur travail. Il égrenait avec talent les acquis : congés payés, durée du travail, lois sociales, ….

J’ai rappelé combien son avis avait été décisif lors des crises que nous avons traversées avec la découverte de la pollution par la dioxine, les furanes et autres PCB. Il était proche. Il savait accompagner et faire décider, surtout lorsque la solidarité communautaire avait à s’exercer en direction de la seule ville qui avait accepté sur son sol la présence de l’incinérateur des déchets ménagers.

Il avait une vision. Il a créé Eurométropole. Il avait un destin. Il a répondu à celui-ci, portant nos espérances.

Il a osé donner « du bleu à notre ciel », comme l’y invitait le président François Mitterrand.

Merci, Monsieur le Premier Ministre Pierre Mauroy.

Nous, halluinoises et halluinois, nous sommes fiers que le Nord ait produit un homme de ton exceptionnelle dimension.

Jean-Luc DEROO

12 Juin 2013.

 

  

img006

Le Chancelier Konrad Adenauer et le Général de Gaulle, en 1962. 

(Photo DD 12782  n° Img 006)

 

 Traité de l'Elysée - 22 Janvier 1963 :

50ème  Anniversaire 1963 - 2013.

 

Le 22 janvier 1963, le chancelier   Adenauer et le général de Gaulle signent le « Traité entre la République Française et la République Fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande » à l’Elysée. Dans une « déclaration commune » accompagnant le Traité, ils réaffirment leur conviction que « la réconciliation du peuple allemand et du peuple français, mettant fin à une rivalité séculaire, constitue un événement historique qui transforme profondément les relations entre les deux peuples ».

  

Il y a 43 ans, le samedi 4 Octobre 1969, se déroula la signature officielle de la Charte qui consacre le jumelage entre Halluin et la Ville allemande d’Oer-Erkenschwick, en présence de M. Charles Vanoverschelde Maire d’Halluin et de M. Heinz Netta Bourgmestre d’Oer.

  

mairie 00117

 4 Octobre 1969 : Charles Vanoverschelde Maire d'Halluin, lors de son discours,

et à sa gauche : Heinz Netta Bourgmestre d'Oer Erkenschwick (Allemagne).

  (Photo n° 117)

 

img636

 Albert Houte Maire d'Halluin, Arthur Notebart Président de la CUDL

 et Heinz Netta Bourgmestre d'Oer Erkenschwick (Allemagne)

inaugurent la rue d'Oer (ville jumelée) en septembre 1976.

 (Photo Mairie DD 14682  n° Img 636))

  

img565

A gauche : Albert Desmedt Maire d'Halluin et son épouse à droite,

reçoivent Mme et Heinz Netta Bourgmestre d'Oer Erkenschwick, en 1984.

(Photo Mairie DD 14683  n° Img 565) 

 

            img563

       A gauche : Clemens Peick Bourgmestre d'Oer Erkenschwick,

       reçu par Didier Desprez Maire d'Halluin, en Janvier 1988. 

 (Photo Mairie DD 14684  n° Img 563)

 

 p1080316

Eté 2012 - "Espace François Mitterrand" Mairie d'Halluin :

Le wagon offert en 1994 pour le 25e Anniversaire du Jumelage, 

par la Ville d'Oer-Erkenschwick (Allemagne).

(Photo DD 14660 n° Img 705)

 

Jumelage Halluin - Oer-Erkenschwick (Allemagne) :

Une Amité de 40 ans.

 

Article paru dans le journal paroissial "La vie chez nous" en Juin 2009. 

 

En juin 2009, la ville d’Halluin a fêté ses 40 ans de jumelage avec Oer-Erkenschwick (Allemagne) (ne pas prononcer « Ohair » mais « Eur ! ». Le journal paroissial halluinois « La vie chez nous » a rencontré M. Henri Leveugle ancien Maire d'Halluin, qui en fut un des artisans, et qui évoque les débuts de cette belle histoire. 

 

Comment notre premier jumelage s’est-il mis en place ? 

« A la fin des années soixante, un jeune Halluinois avait effectué là-bas, un peu par hasard, un séjour linguistique. Il est revenu enthousiasmé, et au sein de la Maison des jeunes et de la culture (MJC), dont je m’occupais alors, est née l’idée d’un jumelage.  

Des échanges sportifs ont été réalisés. Il y avait à Oer un fonctionnaire municipal, Willy Stangue, qui s’est beaucoup démené pour faciliter les rencontres des jeunes. Parallèlement, la mairie a pris contact avec la Maison de l’Europe à Lille qui se chargeait d’établir des jumelages internationaux entre communes.  

 

A la fin de l’été 1968, une délégation halluinoise composée de membres du conseil municipal et de jeunes de la MJC, s’est rendue à Oer. Et la charte du jumelage a été signée en octobre 1969, entre Charles Vanoverschelde et Heinz Netta le bourgmestre allemand ». 

 

img604

Henri Leveugle, Ancien Maire, à la MJC d'Halluin en Octobre 2005,

devant les photos souvenirs des années 1967-1968.

(Photo Mairie DD 14685  n° Img 604)

 

Quelles valeurs sous-tendaient la réalisation de ce jumelage ? 

« Les souvenirs des deux guerres mondiales étaient encore très forts dans la population. A deux reprises, notre région avait été occupée… Il était temps de tourner la page. Rencontrer nos amis d’Oer a permis de dépasser l’image du « Boche » : nous avons trouvé des gens très conviviaux qui nous ont accueillis chaleureusement.   

Malgré les différences de nos styles de vie, nous nous sommes découvert des quantités de points communs ». 

 

Quelles impressions t’a laissées ton premier déplacement à Oer ? 

« J’ai d’abord été frappé par un niveau de vie supérieur au nôtre. Les gens étaient plus aisés, les logements plus vastes. Monsieur Netta avait une superbe maison, avec un orgue de barbarie au sous-sol…  

Les équipements municipaux nous ont impressionnés : piscine (nous n’en avions pas encore !), belles salles de sports… Par ailleurs, la population était plus mélangée que la nôtre. Il y avait de nombreux Turcs, beaucoup d’Allemands, d’origine polonaise, comme nos amis Stangue ».  

 

Quelles différences de mentalité as-tu perçues ? 

« Chez nous, les gens on souvent le réflexe de dire « Je ne fais pas de politique », alors que les Allemands affirment sans complexe leurs engagements politiques ou syndicaux – d’ailleurs, ils sont beaucoup plus fréquemment syndiqués que nous. Il s’intéressent beaucoup plus que nous à la politique. Et leurs divergences d’opinions ne sont pas conflictuelles… Nous aurions sûrement des leçons à prendre chez eux ! Ils sont également beaucoup plus disciplinés que nous… ».

  

Comment pourrais-tu résumer ce que nous apporte un jumelage ? 

« L’ouverture à une autre culture. C’est-à-dire à une façon de vivre le travail, les loisirs, le quotidien. C’est intéressant de découvrir que le style de vie qui nous est naturel n’est pas le seul possible…

 

img705

Salle du Manège Halluin, le 14 Juin 2009 : 40ème Anniversaire du Jumelage.

 Retrouvailles entre élus d'Halluin et d'Oer-Erkenschwick,

Trois Maires halluinois réunis : Assis chemise bleue : Alexandre Faidherbe.

Debout en partant de la droite : (2e) Henri Leveugle et (3e) Jean-Luc Deroo. 

(Photo Mairie DD 14660 n° Img 705) 

22/1/2013.

Commentaire : Daniel Delafosse

 

 

img399

Cérémonie des Voeux aux Associations,

salle du Conseil Municipal en Mairie d'Halluin - Janvier 1992.

(Photo Mairie DD 14614  n° Img 399)